Mayotte Ille et Vilaine 35 Rennes : site officiel du club de foot de Rennes - footeo

Une belle entrée en matière

8 septembre 2013 - 19:36

Cette après midi, vers les coups de 15h30. Mayotte Ille et Vilaine disputait la première journée du championnat de D2.

La formation mahoraise recevait l’équipe de l’AV Vezin le Cocquet.

Les deux équipes se sont qualifiées la semaine dernière pour le second tour de la Coupe de Bretagne. L’année dernière les deux formations s’étaient croisées lors de ce même deuxième tour de Bretagne et les mahorais l’avaient remporté très largement.

Donc pour le match de ce dimanche, les débats avaient lieu du coté de Beauregard. C’est une première mi-temps terne que l’on a pu assister. Les deux équipes n’ont pas pratiqué un grand football. Le seul fait marquant de ce premier acte fut un penalty obtenu par les visiteurs. Sur une action au départ hors jeu, l’arbitre de touche ne lève pas son drapeau alors que le hors jeu était flagrant. Seul devant Boma, l’attaquant est quelque peu déséquilibré par le gardien mahorais et l’arbitre désigne le point de pénalty.

Bomha se racheta en stoppant la sentence. Son deuxième arrêt après celui lors des tirs au but du coté de Mordelles.

Lors de la seconde période, après une gueulante du coach Djamael, les joueurs sont revenu avec de nouvelles intentions. Face à une défense hermétique où les attaquants mahorais peinent à trouver la faille. Le coach demande à Rama de délaisser son poste de défenseur central pour appuyer l’attaque. Son apport offensif ne fait pas attendre puisque cinq minutes plu tard sur un beau centre de Hakim, au second poteau se trouve…. Rama et d’une tête smatché, il trompa le gardien de Vezin. Soulagement dans le banc mahorais. Quelques minutes plu tard Hakim corsa l’addition et tua le match. A noter la sortie sur blessure de Rama sur un tacle violent d’un joueur de Vezin.

Mayotte remporte donc son premier match de championnat mais la route reste encore très longue et semée d’embuche.

La semaine prochaine, match de coupe de Bretagne contre Domalain.   

Commentaires